Recherche :

Le projet municipal par Jacques Coquelin, Maire de Valognes

Il s’agit d’un projet historique qui inscrit Valognes dans la modernité selon un concept créatif et innovant.

C’est un projet partagé qui a été instruit depuis plus d’un an par un Comité de pilotage composé de 23 Conseillers municipaux de la majorité comme de l’opposition, présenté publiquement il y a quelques jours et qui sera suivi et soutenu par les Commissions qui le porteront dans sa mise en œuvre.

C’est aussi un projet économique et commercial puisqu’il permettra d’assurer le lien entre les différents pôles de Valognes tout en maintenant le marché hebdomadaire du vendredi.

C’est un projet financièrement maitrisé dont la réalisation tiendra compte de la capacité financière de la collectivité en s’inscrivant dans la durée selon une programmation raisonnée et raisonnable.

Il doit être un projet fédérateur car il suscite l’intérêt de la population. C’est pour cette raison et dans l’esprit de concertation auquel nous sommes attachés, que nous avons besoin de connaître votre avis, de recueillir vos commentaires, vos suggestions.

Je vous invite donc à vous exprimer très largement et à porter cette requalification du cœur de ville avec l’ensemble du Conseil Municipal qui demeurera très attentif à vos attentes et à vos besoins.

Jacques COQUELIN,
Maire de Valognes

 

Projet de M. GUIHEUX, Architecture Action

« Cœur de ville » est le grand projet de Valognes. Les villes se sont développées sur leurs périphéries durant les 50 dernières années, et elles se tournent désormais vers le renforcement de leur centre-ville auquel une plus forte qualité urbaine dans le bâti et dans l’espace public contribue à redonner une plus grande attractivité. Le cœur de Valognes sera plus confortable, plus affectueux, plus ludique, plus piéton, plus commerçant, plus durable et plus végétal.

C’est une nouvelle image de la ville qui se construit, partagée par le plus grand nombre, et une idée et un projet de vie qui s’établissent.

 

UNE PLACE POUR VALOGNES

Le cœur de Valognes a subi dans l’histoire deux transformations majeures : la démolition du château qui commence au 17°siècle et les bombardements de la seconde guerre mondiale.

Une place royale devait au 18° siècle remplacer le château. Nous avons voulu établir une place équivalente pour en  réaliser l’ambition au 21° siècle.

Le projet de réaménagement du centre ville transforme la place du Château et ses abords en un espace ouvert reliant dans un cadre agréable les places Vicq d’Azir, Général de Gaulle et Henri Cornat.

Avec une réorganisation simple des voiries et la création d’une zone 20/30, Valognes devient un centre accueillant.

LE CENTRE DEVIENT UNE DESTINATION, CE N’EST PLUS UN ENDROIT QUE L’ON TRAVERSE.

La création d’une zone 20/30 et la suppression des feux permet de redonner à la place du Château sa dimension d’ensemble.

Sans diminuer le nombre de véhicules en circulation, mais en établissant une fluidité régulière, la création d’une zone 30 permettra d’élargir le centre de Valognes, rendu plus favorable aux piétons et aux circulations douces.

La zone 30 permet d’autres pratiques de la ville, et tout particulièrement la déambulation distractive ou de chalandise.

Au même titre que la zone piétonne, la zone 20/30 fait partie de l’identité de tout centre-ville.

Les stationnements sont conservés et mieux répartis, en particulier pour les jours de marché.

 

UNE NOUVELLE STRUCTURE VÉGÉTALE

Le renforcement de la place est réalisé à la fois par la transformation des voiries et de leur fonctionnement, par le bâtiment-animation et la présence forte de la salle de spectacle, et enfin par la structure végétale. Le sol continu et la végétation unifient la place.

La place Haute et la place Shopi sont reliées par un alignement d’arbres dans le prolongement des arbres existants. Cet alignement crée une promenade qui se prolonge tout autour de la place centrale.

 

UN CŒUR DE VILLE RÉUNI

La place Vicq d’Azir et la place du Château sont reliés par la rue du Château élargie à la dimension d’un parvis, et par la place du marché couvert également agrandie. Une continuité complète est assurée entre la place Vicq d’Azir et la place du Château. Le piéton passera sans rupture d’une place à l’autre.

De même, la place du Château, la place haute et place Shopi sont unifiées. Les matériaux de sols, la végétation et les vitesses sont repensés pour redonner une lecture unitaire de cet espace public.

Les murs de soutènement sur le boulevard Buhot sont supprimés et remplacés par une pente douce côté place du Château et des emmarchements côté commerces.

Des stationnements sont réalisés de part et d’autre du boulevard. La place retrouve une configuration plus proche de celle du début du 20° siècle.

La place centrale est organisée en deux parties principales : au nord l’espace jardin, au sud le marché qui assure le lien entre la rue du Château et la rue Cornat.

  

UN SIGNAL AU CENTRE DE LA VILLE

Les activités d’accueil et d’animation sont réunies dans un bâtiment unique visible depuis le boulevard principal et depuis la place. Le bâtiment-animation est utilisé à la fois par la future salle de spectacle et les activités du centre ville - marché, animations commerciales, animations municipales, associations. La salle permet d’organiser des apéritifs et vins d’honneur et de lancer les campagnes d’animation. La terrasse est positionnée au sud, garantissant une très bonne fréquentation.

Le point information est situé au niveau du boulevard, un positionnement très visible pour les automobilistes et un effet global de signal pour le centre dans son ensemble, depuis un lieu de passage important.

L’attractivité du bâtiment est donnée également par le traitement architectural d’or et de blanc qui fait référence à la faïence de Valognes.

 

 

 

Côté finances

 

Parmi les cinq opérations majeures de notre programme (hôtel de ville, quartier de la gare, boulevard Félix Buhot, regroupement des équipements sportifs et requalification du cœur de ville), celle-ci est assurément la plus importante, tant sur le plan des travaux engagés et de la modernisation de Valognes, que sur le plan financier.

Une question légitime se pose : mais comment allons nous payer ? Et nos impôts ?

Ce programme sera proposé au conseil municipal sous forme d’A.P.C.P (Autorisation de Programme et Crédit de Paiement) comme les travaux de l’hôtel de ville  et l’aménagement du quartier de la gare, ces deux opérations ayant été votées à l’unanimité le 29 mars, et ont fait l’objet d’inscriptions budgétaires conséquentes en 2010 (50 % du budget total d’investissement).

Cette autorisation de programme pour la requalification du cœur de ville sera présentée pour un montant global de 6.5M €. Une provision a déjà été inscrite en 2010, mais l’effort financier majeur apparaîtra sur le budget primitif 2011 : ce sera la priorité.

Le complément de financement  s’étalera sur les exercices suivants, selon une prospective financière qui prendra en compte toutes les autres dépenses, tout en assurant, avec une fiscalité mesurée, une faisabilité sans risque pour l’équilibre du budget général de la collectivité

Le plan de financement prévu se décompose en autofinancement (fonds propres de la collectivité), en emprunts, en subventions (Etat, Région, Département, Europe, fonds divers (Ademe, Fisac)) et en prêt relais pour la TVA, celle-ci étant remboursée par l’Etat après achèvement.

Votre ville va se transformer, il s’agit d’un projet ambitieux et raisonnable tant dans sa faisabilité financière que technique.

La qualité de vie et l’attractivité de Valognes en sont les enjeux incontournables.

Christian Lamotte
Premier Adjoint au Maire,
délégué aux Finances et à l’Administration Générale

 

 




Imprimer Envoyer à un ami